Chercheurs en séjour

 

La CIECST accueille des chercheurs de divers horizons qui souhaitent approfondir leurs travaux sur la santé au travail ou les faire évoluer. La Chaire offre un cadre de recherche qui favorise les échanges et les comparaisons selon les cultures et les disciplines susceptible, aussi, de faire naître des collaborations entre chercheurs et entre équipes de recherche. Le but est également de connaître et de faire connaître les approches des chercheurs internationaux, nationaux et de la région Nouvelle-Aquitaine dans les domaines de la santé au travail et de l’éveil aux consciences éthiques.

Actuellement en séjour

Photo Nadia Bouldi

Nadia Bouldi

Université de Lille – France

Nadia Bouldi est docteure en droit et en ergonomie. Son intérêt porte sur le droit de la prévention de la santé et du dialogue social, avec l’enjeu de répondre aux demandes et aux besoins des entreprises, des branches, ainsi que de la société, et avec une visée d’action sur le terrain pour le développement des personnes, des collectifs et des organisations. C’est dans ce cadre qu’elle s’intéresse à l’analyse juridique rompue à l’éclairage du travail réel.

Après une première activité dans le monde de l’ingénierie de la conception avec une démarche technocentrée, son approche des situations de travail a évolué vers une approche anthropocentrée, et ce, grâce à l’obtention de deux Masters professionnel et recherche en ergonomie au CNAM à Paris, berceau de l’ergonomie en France. Ergonome à Pôle Santé Travail Métropole Nord (PST), elle participe avec les acteurs de la santé au travail à l’accompagnement des entreprises des Hauts de France dans la transformation et la conception des organisations. Cet accompagnement entre dans le cadre du projet de service de PST déclinant le PRST 4. Il se fonde également sur les principes généraux de prévention et l’évaluation des risques inscrits dans le Code du travail (Art. L4121-1 et L4121-2).

C’est en parallèle et en lien avec son métier d’ergonome qu’elle s’est intéressée au droit du travail, et ce, au sein de l’équipe du L’EREDS rattachée au CRDP à la faculté de droit de Lille, ce qui a abouti à l’élaboration d’une thèse de doctorat soutenue en mars 2022. L’intitulé de celle-ci est : « Le droit de la prévention à l’aune des sciences du travail. Droit et régulation du travail réel », la régulation étant une notion opérante qui traduit le principe de l’adaptation du travail à l’Homme à l’échelle du réel, et intègre une vision développementale de la santé, telle que celle-ci est, in fine, définit par l’OMS.

1 – 31 octobre 2022

Prochainement en séjour

Photo Michael RIOUX

Michael RIOUX

Université d’Avignon – France

Michael RIOUX est docteur en droit public auteur d’une thèse portant sur les maladies multifactorielles dans la fonction publique. Il a écrit douze articles portant principalement sur les maladies au travail mais également en droit constitutionnel américain, en droit de l’urbanisme et en droit des marchés publics.

Il a enseigné en tant qu’ATER à l’Université des Antilles puis en tant qu’enseignant contractuel à l’Université de Guyane. Il est actuellement enseignant contractuel à l’Université d’Avignon et membre du Laboratoire Biens, Normes et Contrats (EA 3788) et de l’unité de recherche MINEA (EA 7485).

19 – 21 octobre 2022

Peter Anderson

Université de Göteborg – Suede

Peter Anderson est Juris Doctor (Docteur en droit) et travaille comme Maître de conférences en droit privé à l’Université de Göteborg, en Suède. Il est spécialisé dans le droit de la santé et de la sécurité au travail. Couvrant des sujets tels que les risques psychosociaux, la proportionnalité et l’évaluation des risques, il a publié deux livres et plusieurs articles dans des revues scientifiques suédoises et internationales.

23 – 29 octobre 2022

David Lantarón Barquín

Université de Cantabria, Santander – Espagne

Ancien doyen de la faculté de droit, David Lantarón effectue les travaux d’enseignement et de recherches à l’Universidad de Cantabria (Santander, Espagne), en tant que professeur titulaire de droit du travail et de la sécurité sociale. Il a obtenu son doctorat en 2002 avec une thèse récompensée qui porte sur la solution non judiciaire des conflits du travail. Il a également reçu le prix du grade extraordinaire en droit ainsi que le cinquième prix « Alfredo Gorostegui Corpas Memorial » pour les étudiants en droit.

David Lantarón est le responsable du groupe de recherche « Droit du travail et protection sociale » de l’Université de Cantabrie. Il a participé de manière continue à plusieurs projets de recherche sur une base compétitive au niveau national, dans le cadre desquels il a enquêté sur plusieurs questions. Au niveau européenne, il a collaboré dans le cadre du programme Jean Monnet. Il a également publié plus de 190 articles dont 7 monographies sur la solution non judiciaire des conflits (2003); l’arbitrage sur les procédures d’élections syndicales (1997, trois auteurs); les services de santé publique (2007) ; la prévention des risques professionnels dans l’administration publique (2007); les agents des employeurs dans les négociations collectives sectorielles (2012); le travail décent et la protection internationale des droits du travail (2019); et le temps de travail (2020, plusieurs auteurs). Un nouvel ouvrage, consacré aux politiques de l’emploi, au travail à distance et aux droits numériques, devrait être publié en juin 2022.

janvier 2023

Chercheurs précédents

Année 2022

  • 1 – 20 juillet 2022 : Mirko Antino, Université Complutense de Madrid – Espagne