Projet PSTJ

Promotion Santé Travail Jeunes

Le projet PSTJ (Promotion Santé Travail Jeunes, 2022-2025) s’inscrit dans le contexte international de l’Agenda 2030 des objectifs de développement durable des Nations Unies, visant entre autres, un travail décent pour « une humanité durable », mais aussi dans le contexte français d’actualités juridiques sur la santé au travail, à travers la loi du 6 août 2021 en faveur de la formation à la santé au travail. Développé dans l’esprit de la charte d’Ottawa pour la promotion de la santé, dans ses principes de liberté et d’autonomie des personnes ou des communautés, PSTJ a pour objet de recherche le développement du pouvoir d’agir au travail chez les jeunes en formation professionnelle initiale.

En effet, considérés par l’OMS (2007) comme une population vulnérable, les jeunes rencontrent des inégalités de conditions de travail à la sortie de leurs études : ils sont par exemple davantage soumis, que les travailleurs plus âgés, à un travail intensif (Eurofound, 2017). De plus, c’est l’absence d’ancienneté sur le poste qui est le facteur déterminant de la sur-sinistralité, cette dernière diminuant avec les années d’expérience. Enfin, près de 15% des accidents graves et mortels surviennent au cours des trois premiers mois suivant l’embauche (4ème plan santé travail 2021-2025).

C’est donc du fait de cette vulnérabilité et de l’inégalité de traitement dans le cadre du travail, que l’équipe pluridisciplinaire de chercheurs (sciences de l’éducation, ergonomie, psychologie de la santé, droit de la santé au travail, sciences de gestion, sciences de l’information et de la communication, sociologie) associés aux enseignants et aux tuteurs de stage, questionnent les conditions et dispositifs de formation qui permettent aux élèves, étudiants et apprentis d’acquérir et de développer, à partir de leurs savoirs, un pouvoir d’agir en matière de santé au travail. Le but est de prendre conscience des problèmes et des changements à opérer, à travers l’objectivation d’une réalité vécue, et identifier des éléments sur lesquels on peut agir au regard des opportunités dans l’environnement de travail et des besoins, selon ses valeurs, ses buts et sa motivation.

A l’issue de cette recherche collaborative, nous devrions être en mesure de : (1) décrire les configurations du développement du pouvoir d’agir des jeunes en formation professionnelle et selon les contextes. (2) Faire des préconisations de littératie en santé au travail auprès des enseignants, des employeurs, et des tuteurs à l’appui d’une formation ouverte et à distance.

CARSAT
Nouvelle Aquitaine
GESTES

Porteur du projet :

Laurence Bergugnat
direction et coordination du projet

X